Le mythe de la virilité - les hommes n'en seraient-ils pas, eux aussi, les victimes ?

Une passionnante histoire du féminin et du masculin qui réinterprète de façon originale le thème de la guerre des sexes. Pour asseoir sa domination sur le sexe féminin, l’homme a, dès les origines de la civilisation, théorisé sa supériorité en construisant le mythe de la virilité. Un discours fondateur qui n’a pas seulement postulé l’infériorité essentielle de la femme, mais aussi celle de l’autre homme (l’étranger, le « sous-homme », le « pédéraste »...). Historiquement, ce mythe a ainsi légitimé la minoration de la femme et l’oppression de l’homme par l’homme. Depuis un siècle, ce modèle de la toute-puissance guerrière, politique et sexuelle est en pleine déconstruction, au point que certains esprits nostalgiques déplorent une « crise de la virilité ». Les masculinistes accusent le féminisme d’avoir privé l’homme de sa souveraineté naturelle. Que leur répondre ? Que le malaise masculin est, certes, une réalité, massive et douloureuse, mais que l’émancipation des femmes n’en est pas la cause. La virilité est tombée dans son propre piège, un piège que l’homme, en voulant y enfermer la femme, s’est tendu à lui-même.


  • 1ère conférence : La virilisation du monde
    Quelle est l'origine de la domination masculine ? (51 min)

  • 2ème conférence : On ne nait pas homme, on le devient
    Comment endurcir le garçon pour en faire un homme, un vrai ? (49 min)

  • 3ème conférence : Homme, sur-homme, sous-homme
    Pourquoi la conquête de la virilité est une lutte sans fin pour l'homme ? (48 min)

  • 4ème conférence : Puissance, impuissance et homophobie
    Et si le désir de puissance chez l'homme révélait surtout une hantise de l'impuissance ? (57 min)
  • 5ème conférence : Virilité et sublimation
    Qui est le plus viril du moine ou du don juan ? (52 min)
  • 6ème conférence : Le crépuscule du mythe de la virilité
    Y-a-t-il une crise de la masculinité ou bien assiste-t-on au contraire à sa réinvention ? (45min)