Pourrions-nous vivre sans l'incertitude ?

Étienne Klein interroge notre rapport à l'incertitude, omniprésente depuis que la pandémie est entrée dans nos vies. Mais une vie qui serait complètement déterminée et privée d'aléas, dont on connaîtrait l'issue de chacun de nos choix, serait-elle vivable ou au contraire paralysante ? Autrement dit, même si l'incertitude a mauvaise presse, car elle peut créer de l'angoisse ou des hésitations, ne fait-elle pas le sel de la vie ?