Le nécessaire enracinement de l'homme dans un monde globalisé

En pleine seconde guerre mondiale, Simone Weil écrit "l'enracinement est probablement le besoin le plus important et le plus méconnu de l'âme humaine". Quatre-vingts ans plus tard, au moment où la mondialisation semble nous priver de repères et d'attaches, Olivier Dhilly nous explique pourquoi l'enracinement dans un terroir et une culture donnée semble plus que jamais nécessaire.


  • 1ère conférence : Au cœur de la seconde guerre mondiale, la philosophe Simone Weil écrit "l'enracinement est probablement le besoin le plus important et le plus méconnu de l'âme humaine". Que se cache-t-il donc derrière cette métaphore végétale ? L'enracinement est-il une réponse a la crise de la modernité ? (62min)

  • 2ème conférence : Si la métaphore du nomadisme sert les intérêts d'une idéologie néo-libérale, que vaut la métaphore de l'enracinement face a ce discours ? (73min)

  • 3ème conférence : Comment Carl Schmitt, avec son ouvrage Le nomos de la terre nous éclaire-t-il sur la notion d'enracinement ? (76min)

  • 4ème conférence : L'apologie du déracinement, cette exigence de s'adapter à tout moment, ne cache-t-elle pas une injonction économique ? (62min)