Jean-Pierre Dupuy

Jean-Pierre Dupuy, philosophe et ingénieur est né en 1941. Il se définit comme un "extrémiste rationaliste"

Ingénieur des mines, diplômé de l’École Polytechnique, il a enseigné la philosophie sociale et politique et l'éthique des sciences et techniques à l'École polytechnique jusqu'en 2006. Il a aussi été chercheur en Californie au Centre d'étude du langage et de l'information (CSLI) de l'université Stanford et professeur de français. Il fait également partie des membres fondateurs du Collegium international éthique, politique et scientifique.

En 1982, il fonde avec Jean-Marie Domenach,  le centre de sciences cognitives et d'épistémologie de l'École polytechnique (CREA) qui devient une unité mixte de recherche (UMR) en 1987. Ses travaux ont toujours eu une double portée, concernant aussi bien la philosophie des sciences et l’épistémologie des sciences cognitives, que la modélisation en sciences humaines. 

Spécialiste des effondrements sociaux et environnementaux, il en a fait l'étude dans l'ouvrage Pour un catastrophisme éclairé : Quand l’impossible est certain (2004). 

Sujets de Jean-Pierre Dupuy

Bibliographie

  • Avec Hubert Lévy-Lambert, Les Choix économiques dans l'entreprise et dans l'administration, Dunod, 1973.
  • « À la recherche du temps gagné », in Ivan Illich, Énergie et Équité, 1974.
  • Valeur sociale et encombrement du temps, éditions du CNRS, 1975.
  • Avec Jean Robert, La Trahison de l'opulence, Presses universitaires de France, 1976.
  • Avec Serge Karsenty, L'Invasion pharmaceutique, Seuil, « Points », 1977.
  • Avec Paul Dumouchel, L'Enfer des choses, Seuil, 1979.
  • Introduction à la critique de l'écologie politique, Civilização Brasileira, Rio de Janeiro, 1980.
  • Ordres et Désordres, enquête sur un nouveau paradigme, Seuil, 1982).
  • Avec Michel Deguy (dir.), René Girard et le Problème du mal, Grasset, 1982.
  • La Panique, Les Empêcheurs de penser en rond, 1991.
  • Le Sacrifice et l'Envie. Le libéralisme aux prises avec la justice sociale, Paris, Calmann-Lévy, 1992.
  • Introduction aux sciences sociales. Logique des phénomènes collectifs, Ellipses, 1992.
  • Aux origines des sciences cognitives, La Découverte, 1994 (2005).
  • Éthique et philosophie de l'action, Ellipses, 1999.
  • Les savants croient-ils en leurs théories ? Une lecture philosophique de l'histoire des sciences cognitives, INRA Éditions, 2000.
  • Avions-nous oublié le mal ? Penser la politique après le 11 septembre, Bayard, 2002.
  • Pour un catastrophisme éclairé : Quand l'impossible est certain, Seuil, 2004.
  • Petite métaphysique des tsunamis, Seuil, 2005.
  • Retour de Tchernobyl. Journal d'un homme en colère, Seuil, 2006.
  • La Marque du sacré : essai sur une dénégation, Carnets nord, 2009.
  • Dans l'œil du cyclone – colloque de Cerisy, Carnets nord, 2009.
  • L'Avenir de l'économie : sortir de l'écomystification, Flammarion, 2012.
  • La jalousie : Une géométrie du désir, Seuil, 2016.
  • La guerre qui ne peut pas avoir lieu. Essai de métaphysique nucléaire, Desclée De Brouwer, 2019.