Élisabeth de Fontenay

Élisabeth de Fontenay est une philosophe et essayiste française née en 1934. 

Maître de conférences émérite de philosophie à la Sorbonne, elle est spécialiste de la question juive et de la cause animale. Entre 2007 et 2010, elle a présidé la « Commission Enseignement de la Shoah » de la Fondation pour la mémoire de la Shoah. Elle a également été membre du Comité de direction de la revue Les Temps modernes jusqu’en janvier 1983.

Élisabeth de Fontenay est la fille d’Henri Bourdeau de Fontenay, résistant de la première heure et soutien du Front Populaire et de Nessia Hornstein, d'origine juive mais convertie au catholicisme, sa famille ayant fui l’Ukraine pendant les pogroms de 1905. Après une éducation catholique, elle se convertit au judaïsme à 22 ans, elle détaille ce choix dans son livre Actes de naissance, paru en 2011.

Ses premiers travaux portent sur Karl Marx. En 1973, elle lui consacre un ouvrage, Les figures juives de Marx : Marx dans l'idéologie allemande. En 1981, Elisabeth de Fontenay publie Diderot ou le Matérialisme enchanté, livre de référence sur le matérialisme du philosophe des Lumières. 

Ses travaux se penchent notamment sur les rapports entre les hommes et les animaux. En 1998 paraît Le silence des bêtes, point d'orgue de sa réflexion. Dans cet ouvrage, Élisabeth de Fontenay interroge les conceptions de l’animal à travers l'histoire de la philosophie, et remet en cause la thèse d’une différence fondamentale entre l’homme et l’animal, réfutant ainsi la célèbre hypothèse cartésienne de l’animal-machine. 

En 2006, ses réflexions sur le traitement des animaux et les questions éthiques qu’il soulève la pousse à publier, en collaboration avec Donald M. Broom, Le bien-être animal. L’ouvrage explore les positions des différents pays et religions sur la question du bien-être animal. 

Entre septembre 2010 et juin 2014, Élisabeth de Fontenay anime l’émission de France Inter consacrée aux animaux, Vivre avec les bêtes.

Bibliographie

  • Les Figures juives de Marx : Marx dans l'idéologie allemande, Paris, Galilée, 1973, coll. « La Philosophie en effet » 
  • Diderot ou Le matérialisme enchanté, Paris, Grasset, 1981. Rééd. Paris, Librairie générale française, 1984, coll. « Le Livre de poche » 
  • Avec Jacques Proust (dir.), Interpréter Diderot aujourd'hui, Centre culturel international de Cerisy-la-Salle, colloque 11-21 juillet 1983, Paris, Le Sycomore, 1984 
  • « La raison du plus fort », préface à Trois traités pour les animaux de Plutarque, trad. de Jacques Amyot, Paris, POL, 1992
  • Le Silence des bêtes : la philosophie à l'épreuve de l'animalité, Paris, Fayard, 1998
  • Avec Alain Finkielkraut, Des hommes et des bêtes, Genève, S. Kaplun, Éditions du Tricorne, 2000, coll. « Répliques »
  • « Les bêtes dans la philosophie et la littérature », in Denis Müller et Hugues Poltier, La Dignité de l'animal : quel statut pour les animaux à l'heure des technosciences ?, Labor et Fides, Genève, 2000, coll. « Le champ éthique », no 36, p. 37-68 
  • Les Mille et une fêtes : pourquoi tant de religions ? Petite conférence sur les religions, Paris, Bayard, coll. « Les petites conférences », 2005
  • Quand un animal te regarde, avec des illustrations d'Aurore Callias, Paris, Giboulées-Gallimard jeunesse, 2006, coll. « Chouette ! penser » 
  • Une tout autre histoire : questions à Jean-François Lyotard, Paris, Fayard, 2006, coll. « Histoire de la pensée ». En appendice « L'Europe, les juifs et le livre » par Jean-François Lyotard, article paru dans Libération le 15 mai 1990
  • Sans offenser le genre humain : réflexions sur la cause animale, Paris, Albin Michel, 2008, coll. « Bibliothèque des idées » 
  • Avec Marie-Claire Pasquier, Traduire le parler des bêtes, Paris, L'Herne, 2008, coll. « Carnets de l'Herne ». Texte de deux conférences données lors des Assises de la traduction littéraire en Arles, 2006
  • « L'abstraction du monde » in Regards sur la crise : réflexions pour comprendre la crise… et en sortir, ouvrage collectif dirigé par Antoine Mercier avec Alain Badiou, Miguel Benasayag, Rémi Brague, Dany-Robert Dufour, Alain Finkielkraut…, Paris, Hermann, 2010
  • Actes de naissance, entretiens avec Stéphane Bou, Paris, Le Seuil, 2011
  • En terrain miné, avec Alain Finkielkraut, Stock, septembre 2017 
  • Gaspard de la nuit. Autobiographie de mon frère, Stock, août 2018, prix Femina essai